© Kraniata 2016-2019

Préparation ostéologique


Nous proposons la préparation de spécimens ostéologiques, qu’il s’agisse d’ossements isolés ou de squelettes complets. Ceci inclut également les parties non-osseuses éventuelles, tels que les étuis cornés présents sur les becs, cornes ou griffes de certains animaux. Pour ce faire nous utilisons une variété de techniques de nettoyage telles que la macération et les dermestes, des techniques couramment utilisées dans la plupart des musées du monde entier. Une fois nettoyé, chaque spécimen est complètent dégraissé et blanchi pour assurer sa conservation. Les spécimens peuvent également être enduits d’un revêtement protecteur, ce qui est recommandé s’ils doivent être manipulés régulièrement.

Articulation ostéologique

 

Nous proposons des services personnalisés d'articulation ostéologique pour chaque pièce que nous préparons, ainsi que pour tout autre spécimen qui nous est fourni déjà préparé. Nous utilisons un mélange d’armatures internes et de plusieurs types de colles pour assurer la résistance, la durabilité et l’esthétique des montages que nous réalisons. Nous privilégions les articulations dynamiques inspirées du mode de vie naturel des animaux sur lesquels nous travaillons. Sur demande spécifique, les spécimens peuvent également être articulés à l’ancienne, dans une posture statique avec armature visible, similaire aux spécimens exposés dans la galerie d'Anatomie comparée au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris.

 

Chondrichthyens

 

Les chondrichthyens (requins, raies et chimères) possèdent un squelette entièrement cartilagineux qui est particulièrement difficile à préparer. Par conséquent, seules les mâchoires de ces animaux sont généralement nettoyées et présentées dans les musées et autres collections. La préparation des squelettes cartilagineux est une de nos spécialités, et nous avons développé notre propre technique de préparation. Celle-ci permet notamment la conservation des parties les plus fragiles et délicates, telles que les cartilages labiaux ou les anneaux sclérotiques de nombreuses espèces. Nous pouvons préparer des pièces isolées (crânes, vertèbres, nageoires…) mais également des squelettes complets prêts à être exposés.

Fossiles


Grâce à notre formation universitaire en paléontologie des vertébrés, nous avons une expérience considérable avec matériel fossile microscopique et macroscopique, à la fois sur le terrain et en laboratoire. Outils et traitements (mécanique et/ou chimique) seront choisis en fonction de la nature de l'échantillon, son état et son utilisation (recherche et/ou exposition, objets culturels, collection privée, etc.). Chaque pièce finie est également consolidée pour assurer sa durabilité.

Restauration


Nous avons de l'expérience dans la réparation et la restauration d'une large gamme d’objets d’histoire naturelle: fluides, pièces ostéologiques et matériel fossile. Nos méthodes comprennent le remplacement de pièces manquantes (dents, os …) par des tirages en résines, le remplissage des fissures, la consolidation des os et le re-nettoyage complet ainsi que l'articulation de squelettes anciens. La photo ci-contre présente un squelette de python restauré et remonté dans une position anatomiquement correcte pour sa mise en exposition au muséum d'histoire naturelle de Blois.

Moulage


Certains spécimens, qu’il s’agisse de fossiles ou de pieces actuelles, peuvent être trop fragiles, rares ou protégés pour que l’original puisse être utilisé. Dans ce cas le moulage du spécimen peut constituer une alternative intéressante. Le tirage est réalisé avec plusieurs types de matériaux en fonction de la nature de la demande (résines, plâtre…) et permet d’obtenir une copie plus légère, solide et rigoureusement identique de l’original. Le moulage peut ainsi être manipulé, exposé ou étudié, puisque le processus permet de reproduire les détails anatomiques les plus fins, sans risque pour la pièce originale.

Double coloration


Certains vertébrés sont de trop petite taille pour que leur squelette puisse être préparé en utilisant des techniques conventionnelles. Dans ce cas, nous utilisons la technique de double coloration au bleu alcian et rouge d’alizarine. Cette technique, qui peut être également appliquée aux embryons d’espèces de taille plus importante, consiste en un processus chimique qui permet de rendre les tissus transparents et de colorer les pièces du squelette en bleu (cartilage) et en rouge (os et autres tissus minéralisés) ce qui facilite leur observation. Bien que datant du début du 20ème siècle, cette technique est toujours utilisée en biologie aujourd’hui (où elle permet notamment de décrire les étapes de développement du squelette), présente également la particularité d’être particulièrement esthétique en plus de son intérêt scientifique.